Menu
Syndicat Mixte d'Aménagement
de la Moyenne et Basse Vallée de l'Ognon
A+ A A-

Guêpier d'Europe

Voici les beaux jours qui reviennent et vous décidez de descendre la vallée de l'Ognon en canoë. En atteignant la basse vallée, au droit de berges érodées et parsemées de terriers, vous repérez des oiseaux au vol gracieux, ponctué d'accélérations soudaines tels des éclairs colorés. Armé de jumelles, vous identifiez alors un couple de Guêpier d'Europe (Merops apiaster).

guepier

 

 Le guêpier d'Europe est un oiseau de la famille des Méropidés. Il est approximativement de la taille d'un merle, 27 à 29 cm pour une envergure allant jusqu'à 49 cm. Il est fortement coloré avec sa calotte brune, une bavette jaune encadrée de noir, un ventre bleu et des ailes bleu verdâtre à pointes noires. La queue est vert sombre avec deux médianes à pointe effilée. Son bec est noir, légèrement arqué, et lui sert à creuser son terrier jusqu'à avoir une usure prononcée de celui-ci.

 

 Merops apiaster niche en France entre la mi-avril et la fin août, au moment où les hyménoptères sont les plus actifs. Entretemps, il migre en passant par le détroit du Gibraltar, puis le Sahara jusqu'en Afrique de l'Ouest, voire en Afrique du Sud. Les couples arrivent sur les zones de nidification début mai. Les terriers qu'ils creusent sont situés sur les berges abruptes des rivières mais la dynamique des cours d'eau (crues, érosion) fait que le lieu de nidification évoluera chaque année. La femelle pond de 5 à 6 œufs en moyenne, qui seront couvés, alternativement par le mâle et la femelle, pendant trois semaines. L'élevage dure trois à quatre semaines au nid, les jeunes deviendront plus autonomes encore trois semaines après.

Le guêpier d'Europe évolue notamment dans les vallées fluviales et affectionne les berges sablonneuses que l'on retrouve au bord des cours d'eau. Ainsi, on peut en observer dans les anciennes sablières, les gravières et les falaises d'éboulis. Il vit souvent en colonie, il n'est donc pas rare d'observer plusieurs couples de guêpiers qui évoluent dans un même secteur. Il affectionne souvent les arbres morts qui lui offrent un perchoir idéal pour chasser guêpes, frelons et autres hyménoptères. Lorsque l'insecte est venimeux, il frotte l'extrémité de l'abdomen de la proie pour en extraire le venin, puis arrache les glandes à venin et l'aiguillon.

Ainsi, l'usage de pesticides met en péril le Guêpier en diminuant ses ressources alimentaires ou en l'empoisonnant. De plus, la suppression de berges sablonneuses dans le cadre de développement anthropique (aménagement de cours d'eau) limite les sites de nidification, entravant de ce fait le développement des colonies.

Le Guêpier fait l'objet de protection réglementaire nationale et internationale : nationale par l'arrêté du 29 octobre 2009 fixant la liste des oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection, et internationale, par les conventions de Bonn (Annexe II) et de Berne (Annexe II).

Il colonise progressivement la vallée et s'adapte sans problèmes aux berges érodées de l'Ognon. Plusieurs couples ont d'ailleurs pu être observés.

Pour en savoir plus sur le Guêpier d'Europe :

- Site internet : Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)

Retour en haut