Menu
Syndicat Mixte d'Aménagement
de la Moyenne et Basse Vallée de l'Ognon
A+ A A-

Cordulie à corps fin

Se balader, le long d'un cours d'eau en été, est toujours agréable et permet de faire des rencontres inattendues. Il fait chaud, il n'y a pas ou peu de vent, et, en vous rapprochant du bord de l'eau, vous observez des insectes qui volent rapidement en décrivant un circuit régulier, comme s'ils patrouillaient au-dessus de l'eau. Ce sont certainement des libellules. En vous penchant un peu plus, vous en apercevez une au reflet vert métallique avec des taches jaunes-orangées sur le dessus. Il s'agit peut-être de la Cordulie à corps fin (Oxygastra curtisii).

Cette espèce affectionne les parties calmes des cours d'eau, aux rives boisées, comme celles de la basse et moyenne vallée de l'Ognon. Endémique d'Europe occidentale, la Cordulie est menacée sur notre territoire par l'aménagement des cours d'eau, les pollutions de l'eau, l'exploitation de granulats et le déboisement des rives.
oxygastra_curtisii
 
Elle fait l'objet de protection réglementaire au titre de la Directive Habitat 92/43/CEE (Annexes II et IV) ainsi que par la convention de Berne (Annexe II) (1) . L'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) la considère quasi-menacée au niveau mondial et vulnérable au niveau Européen et National. Elle fait, par ailleurs, l'objet d'un Plan National d'Action (http://odonates.pnaopie.fr/) décliné au niveau régional en Franche-Comté.
 
(Photo : Oxygastra curtisii – SMAMBVO
Jean-Marc HUGAIN - Juin2013)

 repartition_cordulie

 

L'enjeu sur le bassin versant de l'Ognon est important, seulement 35 stations sont connues, et il n'existe que peu de preuves de reproduction. L'approfondissement des prospections est l'une des priorités sur la Franche-Comté.

Les actions de conservation de cette espèce sont liées à l'entretien et au maintien d'une ripisylve arborée avec des racines immergées permettant l'accumulation de débris végétaux pour l'alimentation des larves.

 

 

 Pour en savoir plus sur les Odonates :

- Détermination : A. WENDLER et J.-H. NUSS. Libellules. Guide d'identification des libellules de France, d'Europe septentrionale et centrale. Société française d'odonatologie, 1997. 130p.

K.-D DIJKSTRA. Guide des libellules de France et d'Europe. Delachaux et Niestlé, Paris, 2007. Collection Les guides du naturaliste. 320p.

- Ouvrage généraliste : GRAND, D et BOUDOT, J-P. Les libellules de France, Belgique et Luxembourg. Biotope, Mèze, 2006. Collection Parthénope. 480p. ISBN : 978-2-914817-05-9.

- Site internet : http://www.libellules.org.

 (1) : Directive Habitat. Annexe 2 : Espèces animales et végétales d'intérêt communautaire dont la conservation nécessite la désignation de zones spéciales de conservation. Annexe 4 : Espèces animales et végétales d'intérêt communautaire qui nécessitent une protection stricte. Convention de Berne : Annexe 2 : Espèces de faune strictement protégées (captures, détention et mise à mort intentionnelle, destruction, ramassage d'œufs, détention et commerce d'animaux morts ou vivants. Interdiction de détruire ou détériorer intentionnellement les sites de reproduction.

 

Retour en haut